Dictateurstop

dictateurstop est un blog de lutte contre les dictateurs du monde. la pauvreté dans le monde est due en grande partie à ces dictateurs qui pillent toutes les richesses et même l'aide internationale est détournée.

29 septembre 2005

Hissène Habre poursuivi par un mandat international belge.

Son régime est souvent cité parmi les plus sanglants de l’histoire des chefs d’Etats africains. On est donc très peu surpris d’apprendre qu’un mandat d’arrêt international vient d’être lancé à l’encontre de l’ancien chef d’Etat tchadien (juin 1982-décembre 1990), Hissen Habré.

En effet, le gouvernement Belge donnant suite aux plaintes déposées par plusieurs victimes tchadiennes, réfugiées dans son pays, vient de décider de poursuivre où qu’il se trouve le prédécesseur de Idriss Debby. Pour donner la pleine mesure de leur collaboration, les autorités tchadiennes ont accepter lever l'immunité internationale dont bénéficiait jusqu’ici l'ex-président.
Hissèn Habré aurait orchestré des arrestations collectives et arbitraires, des meurtres en masse et des actes systématiques de torture, dirigés contre les membres de certaines ethnies du pays, perpétrés sous son règne par la DDS, les services de renseignements de l'Etat tchadien. C’est sur la foi de ces accusations que le juge d'instruction bruxellois Daniel Fransen, a délivré le 19 septembre un mandat d’arrêt international contre l’ex dictateur.

Et il s’est même déjà trouvé des gens pour acclamer cette décision de justice. C’est le cas de l'avocat des parties civiles, Georges-Henri Beauthier pour qui ce mandat « marque de façon spectaculaire une étape nouvelle dans la lutte engagée contre l'ancien dictateur par ses victimes » . Un avis que partage aussi le responsable de l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch, Reed Brody qui déclare « C'est un jour historique pour les milliers de victimes de la dictature Habré. Ce jour restera dans les mémoires comme le franchissement d'un nouveau seuil dans la lutte contre l'impunité à travers le monde ».
Selon toute vraisemblance, Hissen Habré âgé de 63 ans, serait toujours en exil au Sénégal. C’est pour cette raison que la Belgique a adressé au Sénégal une demande officielle d'extradition immédiate en plus du mandat d’arrêt qui est par ailleurs accompagné d'une photo.

Et si quelques uns s’étonnent de l’initiative des autorités Belges, il faut savoir que la loi belge révisée en 2003 autorise les tribunaux à juger des auteurs présumés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité ou encore de génocide tel que ce fut le cas au Rwanda en 1994. Ainsi, indépendamment de la nationalité de l’auteur et l'endroit où ces actes ont été commis, les juridictions belges peuvent intervenir du fait de leur "compétence universelle". En somme il s’agit d’un réel espoir de justice pour les victimes tchadiennes et le début d’une cabale pour celui qui entama son exil par kousseri au Cameroun. Vers où va t-il fuir à présent, pourrait t-on se demander.
                                                          Bertrand bougha

Posté par pyth à 23:17 - Afrique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire